Décodage psychosomatique des Métaux Lourds

Je vais introduire ce sujet avec qq extraits du livre de Françoise Cambayrac "Vérités sur les maladies émergentes", ceci afin que les lecteurs qui seraient néophytes de ce thème aient une idée de l’importance des Métaux lourds dans les pathologies d’aujourd’hui.
{ NB. je n’ai évidemment pas de commission sur la vente de son bouquin, c’est une pub indirecte et gratuite que je lui fais, son texte me permettant d’enchaîner de suite sur les Métaux Lourds abordés dans l’approche psychosomatique de la Kinésiologie d’Evolution ! }
Cliquez sur ce logo si vous désirez lire l’introduction :      Les métaux lourds et les conséquences sur la santé 

Madame Cambayrac fait probablement un excellent travail, mais le temps requis pour éliminer complètement un métal avec des produits chélateurs est de 6 mois au minimum, souvent plus ! Et les effets secondaires -qu’on aime nommer crises d’élimination- sont souvent lourds et désagréables*.

En Kinésio d’Evolution, c’est bien plus rapide, car la démarche est différente, tendant bien sûr vers la cause..

Il y a 17 Métaux toxiques sur lesquels nous avons été amenés à travailler.
Savez-vous qu’à chaque fois qu’un consultant est en excès chronique ou allergie à l’un de ces métaux, le test (= son corps et son inconscient en particulier) indique sans détour qu’il a besoin du métal en question et qu’il refuse de l’éliminer ?

Du coup, les canaux ioniques permettant la sortie de ces toxiques de l’intracellulaire sont fermés, puisque le sujet croit en avoir besoin. Et l’action de chélateurs -même naturels- constitue un forcing, d’où la résistance de l’organisme générant les ’effets secondaires’ et la lenteur d’élimination émonctorielle.

Les Métaux lourds expriment la charge, les blocages, l’ombre qui empêche votre Lumière de se manifester, et votre être de s’alléger des traumas enkystés dans la mémoire cellulaire depuis la conception, et même avant !

A chaque métal, correspond un conflit spécifique
et/ou une étape de vie mal vécue.

Ainsi, le Mercure parle de la relation à votre mère, ou bien de la façon dont vous vivez votre rôle de mère ; le Cadmium en est son pendant masculin, le rôle du père (et la reconnaissance sociale) ; le Plomb renvoie aux circonstances de votre conception et naissance et à la période embryonnaire (incluant les fameuses gémellités utérines), influence majeure sur les problèmes de latéralité et de centrage, les hyperactivités.. ; l’Etain réfère à votre Enfant intérieur et au chakra sacré (joie de vivre et enthousiasme, mais aussi atteintes à l’intégrité) ; citons encore l’Arsenic qui active vos ’corps de souffrance’ (et est très présent dans des pathologies co la Fibromyalgie)..

Ces métaux seraient donc le corollaire de vos conflits, ou plus précisément de mémoires karmiques "toxiques" pour vous
Certes, une fois installés dans votre intracellulaire, ils produisent ces effets-là.  Mais comment sont-ils arrivés jusqu'à vous ?  
Ok, les amalgames dentaires ou le mercure avalé avec le thon ont une part de responsabilité, mais moindre, dans la mesure où l'organisme a les moyens d'éliminer les toxiques.  Maintenant, votre corps accepte-t-il de les éliminer ? Ceux-là oui, normalement, moyennant un peu de temps pour ce drainage, naturel ou assisté**.
Mais les Métaux qui étaient foncièrement présents (depuis la naissance déjà), qu'en est-il ?
La question est importante.. et le test énergétique de la Kinésiologie nous (vous) révèlera invariablement sa réponse de besoin.

Le test peut aussi nous conduire jusqu'à l'origine de cette pollution ...pourvu qu'on soit ouvert à l'approche karmique et multidimensionnelle qu'il va nous signifier ! 
En Kinésiologie d'Evolution, le praticien étudiera les notions d'appropriation d'énergies et de ressources extérieures à soi qui se feront alors jour, et s'appliquera à redonner vie aux Séphiroths conjointement aux Codes métatroniques et hélices ADN.  Un minéral sera traité, conjointement à chaque métal, dans le cadre d'une lecture spéciale de l'Arbre de Vie, notre structure de lumière.. ou d'ombre.
C'est un peu de l'hébreu pour vous (lol) , mais je vous assure que les moyens correctifs deviennent en fait très simples quand la compréhension des causes est posée.
Les Métaux sont reliés à l'enregistrement d'actes karmiques transgressifs aux lois divines.  Une personne chargée en Métaux lourds supporte une culpabilité de fond qui peut générer nombre de symptômes de limitation ou d'interdits dans l'expression de son potentiel, l'on peut aussi parler d'auto-punition !

Et pourtant, il est des cas où un tiers a pu se "défausser" de ses métaux, et le sujet victime sera alors à porter une culpabilité ne lui appartenant pas ! 
Il est par exemple un système où le sujet va se croire mauvais, négatif alors qu'il s'est relié à l'Ombre de manière indirecte et involontaire.. Après une réhabilitation de son essence, la quasi totalité de ses métaux toxiques prend alors le chemin de la sortie, il n'y donne plus prise !

Je ne tiens pas à évoquer davantage ici ces causalités car elle font appel à des concepts quantiques que d'aucuns jugeraient volontiers irrationnels et farfelus !  C'est vrai que l'étouffement médiatique en vigueur dans notre 3D ne nous prépare pas beaucoup aux réalités de 5ème dimension et plus !
C'est aussi la raison pour laquelle je ne parlerai pas ici de l'interprétation o combien importante que je suis amené à poser selon que les Métaux sont dans l'extracellulaire, l'intracellulaire ou dans le cerveau..

La thématique d'intoxication aux Métaux lourds peut parfois être envisagée sous un autre angle. 
L'élimination est-elle vraiment l'acte thérapeutique prioritaire ? N'est-ce pas plutôt le rapport du corps au métal qui doit être pris en compte ?   L'on aurait ici une explication cohérente des conséquences différentes pour deux personnes également chargées en amalgames dentaires par exemple, quand l'une développe un syndrome pathologique alors que l'autre s'en sort étonnament bien !  Il sera alors question de "sensibilité" exagérée à tel métal plutôt que d'excès quantitatif.
Le rapport symbolique avec le métal, tel que défini plus haut prend ici tout son sens. Je prends l'exemple d'un excès de mercure avec conséquences négatives, le kinésiologue va effectivement s'apercevoir que le sujet est "allergique" à sa fonction maternelle ou à celle d'un parent.
La capacité à synthétiser les Métallothionines me semble un élément intéressant en ce sens, ordonnant sélectivement la fixation des Métaux lourds avant de les éliminer, et ce taux est aisément testable.

Au-delà de la dimension physique (santé) et psychologique, la libération des Métaux lourds va s’avèrer un accélérateur puissant au processus ascensionnel puisqu’elle permet la décristallisation de mémoires karmiques invalidantes à toute éthérisation de la matière.
En d'autres termes, la présence de Métaux lourds au niveau des hélices adéniques empêche l'intégration de la Lumière dans la matière, ou l'émission conséquente de nos biophotons à partir de cet ADN.

Au jour d’aujourd’hui, et sans doute davantage que jamais auparavant, il nous est demandé d’épurer notre histoire, et par là-même notre corps.
Le décodage des Métaux  -effectué dans la pleine conscience et responsabilisation des passifs actualisés- se révèle donc en être une clé, majeure, parmi d’autres..

 

Lors de notre 1ère consultation, il vous sera possible -si vous le souhaitez- de faire réaliser un bilan de vos minéraux et métaux par analyse des cheveux (minéralogramme) via un laboratoire spécialisé.
Sinon, c’est le test kinésiologique qui permettra une 1ère évaluation et interprétation.
Difficile de vous donner un ordre d'idées quant au nombre de séances requises en Kinésio d'évolution.  Il est possible en 1 seule de libérer -avec les Guides- les Métaux les plus saillants, ensuite, cela dépendra de l'importance et du nombre de schémas karmiques que vous avez à solutionner !

 


Notes :
* Je me suis aperçu que, pour les consultants ayant réalisé des chélations chimiques, la mesure des Métaux Lourds peut en effet s'avérer très basse au plan physique. Mais je retrouve la présence des métaux au plan éthérique, ce qui signifie une charge karmique toujours présente, et l'enregistrement des transgressions toujours actif !
** Pour les cas d’intoxication aigüe, accidentelle, 2 possibilités :   1- Le sujet "a besoin" du métal, il a un pb en résonance avec cette fréquence-là = les conséquences négatives sont majorées    2- Le sujet n’en a pas besoin, il accepte (au test) d’éliminer le métal = après la période d’intoxication relative à son absorption, ses mécanismes naturels d’élimination reprennent le dessus, les canaux ioniques sont ouverts et il se déleste aisément de l’excès.


.

                                      Avertissement :  cette technique n'est pas (et ne se veut pas) reconnue par la Fédération Fr. de Kinésiologie.
Elle est issue d'une unité de recherche en marge de la Kinésiologie 'officielle'.