Le travail sur les Vies antérieures en K.E.

 

Notre expérience en thérapie d’évolution nous fait accréditer l’origine karmique dans un nombre conséquent de blocages ou maladies d’aujourd’hui. Les traumatismes infantiles ou fœtaux de cette vie-ci ne seront alors que des déclencheurs d’un passif de vie antérieure.              Et l’on s’apercevra dans ces cas qu’une charge émotionnelle négative sur une souffrance de l’enfant saute miraculeusement quand on a démonté l’origine karmique.
Le travail sur les vies antérieures* peut différer des mémoires de cette vie en ce que ces vécus se cristallisent en nous aujourd'hui en empruntant des chemins ou des substrats plus complexes. Des reliquats de nous-même ou de protagonistes de l'époque seront très certainement présents**.
Un fantastique travail peut être effectué sur des maladies dites "incurables" en en traitant le soubassement karmique, la véritable origine donc.  L'on prendra alors conscience des vécus nous ayant éloigné de notre être essentiel, détourné de notre identité primordiale..     Au-delà d'une guérison sur la 'matière', c'est une incorporation de lumière qui nous sera offerte, ou rendue..

Si l’on a des centaines de vies terrestres derrière soi, nous avons aussi comme bagages encombrants des vécus en des civilisations technologiquement plus avancées, soit terrestres (depuis la Lémurie où l'humain a posé ses premiers pas d'être incarné, en passant par l'Atlantide et l'Egypte) soit stellaires de 7ème dimension et au-delà.  Et ne croyons pas que, parce que ces vécus sont anciens, ils en sont moins importants !  Ils détiennent les racines karmiques de bien des maux que nous sommes amenés à vivre aujourd'hui, notamment en ce XXIè siècle.
Elles sont fréquemment liées à une expérimentation égotique du pouvoir, et peuvent avoir donné lieu à la pose d’implants vibratoires.

Nous sommes fréquemment amenés à traiter ces technologies de limitation (implants, virus, configurations géométriques involutives..), lesquelles concouraient à notre mission d’expérimentation de l’ombre. Ce temps est révolu, le Grand Plan nous demande à présent de retrouver notre essence de lumière.
Et le retour à la Source est illusoire si nous traînons encore avec nous de vieux bagages d'histoires mal vécues et de leçons non comprises.  D'où l'intérêt de soulever le tapis pour nettoyer les scories karmiques entravant notre réalisation essentielle !


* Le temps n'existe pas dans un état quantique, et l'on pourrait dire que nous vivons encore dans ces vies, lorsqu'elles sont "présentes" en nous.  C'est pour une commodité d'investigation que nous choisissons de travailler sur le mode du temps linéaire.

** La Kinésio d'Evolution n'accorde pas d'intérêt à investiguer et identifier qui vous avez été en vie antérieure -sauf peut-être la toute dernière vie !   Un travail en vie antérieure n'est proposé que s'il apparait comme élément signifiant dans l'origine d'un blocage sur la vie actuelle.  Et dans ce cas, nous trouverons forcément des traces très lisibles de ce vécu, entités (surtout), métaux lourds, cristaux liquides, anti-fluides, hologrammes ou autres éléments maintenant le vécu antérieur bien présent dans le vécu d'aujourd'hui.

Un bémol toutefois -en référence à des travaux plus récents- c'est parfois le choix d'investiguer la toute première manifestation de l'être, laquelle se révèle un raccourci puissant à la résolution des mécanismes de défense liés aux structures égotiques intrinsèques (cf. la page "A la Création de l'être").

 

.

                                      Avertissement :  cette technique n'est pas (et ne se veut pas) reconnue par la Fédération Fr. de Kinésiologie.
Elle est issue d'une unité de recherche en marge de la Kinésiologie 'officielle'.