Le "Transfert d'Ame" ou avoir zappé les premières années de sa vie..

   Il y a déjà longtemps que j'ai remarqué la présence d'une Entité un peu spéciale, sur nombre de consultants.
Elle copine avec le sujet dans l'intra-utérin sans être pour autant un jumeau.   Elle semble lui prendre sa place assez tôt après la conception, et puis à nouveau lui "laisser la main", en prime enfance, plus rarement en adolescence (cause fréquente d'une certaine amnésie sur l'enfance passée !).
Le sujet retrouvant alors les commandes de sa dimension physique (souvent suite à un moment d'inconscience, opération, accident, fièvre..) peut avoir quelque difficulté à se réapproprier son corps, à réintégrer sa biologie cellulaire et atomique.  
Il endosse en général des mémoires négatives de son hôte précédent.
La période qui suit peut donner lieu chez l'enfant à des angoisses, des cauchemars, des insomnies, comme s'il avait peur qu'on lui prenne ou reprenne sa place, car il est effectivement des cas où l'Entité tente un retour..   Beaucoup d'états de panique s'expliquent ainsi.
L'enfant, et l'adultre qui le prolongera, peut expérimenter la culpabilité d’avoir pris la place d’une autre Ame, le sentiment de n’avoir pas trop sa place ici, comme une limitation dans le droit à pleinement vivre sa vie.  Il y a aura souvent difficulté à habiter ce corps, la peur de s'impliquer dans la matière, l'auto-interdit à exploiter son potentiel.

Creation

Ces 2 Ames ont généralement passé un accord, l'une qui veut entrer, s'incarner, et l'autre qui démissionne et aspire à partir.   Parfois aussi, le sujet n'avait aucune envie de reprendre les commandes, il est alors poussé à s'incarner contre son gré (au plan technique, on relèvera une perte de commandes des 6 méridiens de la partie inférieure du corps).   Soulignons enfin dans l'étiologie le refus inconscient d'être nourri par cette mère -parfois ce père, référant un passé matricide ou en tout cas d'abus de celle-ci.

Dans la plupart des cas, l'Ame abusive est encore là, nichée qq part sur le sujet.
Elle est responsable de divers troubles telle l'intolérance au Gluten, les problèmes de gencives, un désamour de soi,  certains déséquilibres alimentaires aussi.    L'identité est perturbée, à l'image des Codons ADN sur lesquels le sujet (enfant mais aussi adulte) fonctionnera.  Et puis l'on relèvera fréquemment un échanges des Ames.
Je n'expliquerai pas ici la génèse de cette Entité spéciale, très étroitement liée au karmique du sujet, mais elle a un sens, bien sûr.
Juste vous dire que, quand cette Ame-là est présente, un vrai jumeau n'est pas loin, très probablement absorbé par le sujet.


Ce chapître écrit pour les personnes qui sentent confusément une problématique de départ sans se reconnaître pleinement dans le "Syndrome gémellaire",
et puis pour mes étudiants, en complément d'information au "Cycle des EMDs".
Le Transfert d'Ames est très proche du Refus de son identité abordé en une autre page, mais diffère dans la présence de l'entité accompagnatrice dès la gestation utérine.

                                      Avertissement :  cette technique n'est pas (et ne se veut pas) reconnue par la Fédération Fr. de Kinésiologie.
Elle est issue d'une unité de recherche en marge de la Kinésiologie 'officielle'.